Une pensée sur l'écologie

En tant qu'ancien fumeur, j'ai décidé de proposer des cendriers à la vente parce que c'est tout un symbole. Je jetais toujours mes mégots parterre, n'importe où, où que j'aille, ça me paraissait normal, car depuis mon enfance, j'ai toujours vu des mégots parterre, peu importe dans quel environnement. C'est une image qui est très présente en moi, cette vision d'un déchet qui semble éternellement destiné à finir sur nos sols, malgré ses compositions néfastes défiants tout autres déchets récurrents.

Si vous y réfléchissez bien, vous ne voyez de vos propres yeux que peu de gens jeter un emballage de sandwich en pleine rue. Énormément de fumeurs patientent de tomber sur une poubelle pour y jeter emballage, couche de bébé, nourriture, mais en ce qui concerne les mégots de cigarettes, ils finissent quasiment toujours par terre. Après avoir fini de lire ce blog, vous ne verrez plus que des mégots partout et peu d'autre chose.

Nous connaissons tous l'option de garder un gobelet en plastique ou une canette de soda pour y jeter les mégots, mais comment vais-je expliquer que je ne peux pas laisser passer ça. La conscience de l'homme a besoin de support pour évoluer, ce support c'est l'action. Improviser un cendrier dans un objet qui va être recyclé, mais dans lequel il a été jeté un mégot toxique, c'est ironique, mais ce n'est même pas ça qui est important. L'important c'est que l'homme (femme inclue) tarde toujours à prendre des décisions.

Passer le cap de se décider instantanément à prendre un cendrier quand il y a besoin d'avoir un cendrier, ce n'est qu'une petite chose, mais ça enclenche des connexions insoupçonnées dans l'esprit humain. L'action appelle l'action et habitue l'homme a prendre de plus en plus rapidement des décisions.

 

Ce n'est pas une question de pollution, c'est une question de conscience

La pollution n'est que le reflet d'une partie de la conscience humaine, l'écologie est une tentative d'équilibre d'une autre partie de la conscience. L'homme a besoin de se conscientiser de lui même en passant à l'action, de la plus petite à la plus grande. C'est son but final, tout le reste, le matériel, la pollution, l'écologie, c'est une illusion lui servant de support, le poussant à passer à l'action et à devenir plus grand.

Peu importe l'état du monde tel qu'il est maintenant et comment il sera à la fin, la seule chose qui survit, et qui survivra pour l'éternité, c'est ce que les hommes et les femmes lèguent au plus profond d'eux en tant qu’individus pensants.
Il serait audacieux de penser que le but de chaque homme et femme sur terre est d'apprendre, et la manière la plus puissante d'apprendre c'est en commettant des erreurs.
L'écologie ne fait que montrer du doigt les répercutions des erreurs de l'homme, mais qui lui montre ses erreurs ? 

Au risque d'aller un peu trop loin pour un simple article de blog et de perdre une partie des lecteurs, ce dont nous avons réellement le plus peur, ce n'est pas la destruction lente ou rapide de la planète, de la nature, mais celle de perdre cette opportunité d'être envie, d'être conscient. 
Un mégot qui se désagrège et libère quelques particules de composants toxiques, ce n'est pas un problème, la vie perdure toujours, sous n'importe quelle forme. Des planètes, des soleils sont détruits chaque jour quelque part là haut, alors qu'est-ce-que le réchauffement climatique sur une planète de taille ridicule ?

 

Nous avons peur de perdre la vie, l’existence, mais à chaque extinction d'une race, une nouvelle plus évoluée a vue le jour. Les dinosaures avaient très peu de conscience, ils vivaient, survivaient, sans se poser de question et ont été exterminés pour donner la suite d'un cycle inévitable.
L'homme de Neandertal (entre autres) avait plus de conscience que les dinosaures, il ne jetait pas de mégot parterre et ça ne l'a pas empêché de disparaître.

L'homme moderne a accomplie un nombre incalculable de choses incroyables, après sa disparition, imaginez ce que la vie sera en mesure de créer.

Quelle race habitera la terre, ou une autre planète ? au milieux de ces milliers, millions, milliards d'années, qu'est-ce-que le réchauffement climatique...
Je ne dis pas ça pour démystifier le fonctionnement écolo de l'esprit de l'homme, car il fait parti du cheminement inévitable de son évolution. Je dis cela pour que vous puissiez faire le distinguo entre, la réponse émotionnelle face à un constat dramatique de l'état actuel de l'homme dans son ensemble, et la réponse ipso facto du déroulement normal de l'évolution.
Le drame et l'émotion ressentie est à la forme ce que le déroulement et son observation est au fond.

Le Neandertal a disparu parce qu'il avait atteint le seuil maximal de son intelligence. La forme de vie qu'il incarnait ne pouvait plus contenir la conscience aiguisée du soi, l'esprit a toujours besoin que la forme organique évolue pour pouvoir se manifester d'avantage, mais ça fera plutôt l'affaire d'un ebook, nous verrons cela plus tard.

 

Conclusion: 

La dégradation de l'état de la planète fait parti intégrante du processus de conscientisation de l'homme. Il est plus intelligent donc il produit et explore d'avantage de chose, ce cheminement a un coût, ça produit des déchets.
Le système de l'argent joue sur la course au pouvoir, puisque les plus grands écrasent les plus faibles personne ne veut devenir faible. Le temps et l’intérêt pour l'écologisme est amoindri, mais l'homme de tous les jours peut, lui, agir et faire ce travail de conscience. 
Lorsqu'il est dit que finalement, la pollution est utile à l'évolution de l'homme, évidemment, ça ne veut pas dire qu'il faille la provoquer volontairement au lieu d'essayer de l'éradiquer. Si l'évolution est un système, il y a donc à l'intérieur de ce système les hommes qui sont involontairement responsables du mal, ceux qui le sont par profit et ceux qui agissent contre et tout ceci règne en harmonie.

_______

 

Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez me soutenir, moi ou ma boutique, achetez un petit article, c'est sans frais de port. J'ai consacré une petite catégorie pour des cendriers écologiques, je les appelle comme ça par conséquent car ce sont en fait des cendriers de poche.
Il n'y a plus d'excuse de se retrouver quelque part en ville, dans la nature ou dans une voiture sans objet pour jeter les mégots, d'autant plus que la plupart de ces cendriers sont des porte-clés, vous pouvez donc l'avoir obligatoirement sous la main.

Si vous ne fumez pas, vous connaissez forcément quelqu'un qui fume et qui ne fait pas attention à ses mégots, lui offrir ce mini cadeau forcera sans doute ce quelqu'un à se sentir obligé de l'emmener partout avec lui.
Quelques mégots en moins c'est une chose, mais le changement de conscience de chaque individu à qui on offre la possibilité d'agir est une chose plus importante encore, comme j'ai essayé de l'expliquer dans cet article.

C'est un petit geste pour l'homme et un grand geste pour sa conscience.

 

 

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés